Publié le 06/01/2023

Espèces exotiques envahissantes du fleuve Rhône

Dans le cadre du volet « eau et biodiversité » du plan Rhône-Saône 2021-2027, les partenaires du plan ont ajouté un nouvel objectif opérationnel qui prévoit la définition d’un plan de gestion des espèces exotiques envahissantes (EEE) à l’échelle du fleuve Rhône.

L’échelle géographique élargie et la multitude d’acteurs imposent de travailler en deux temps avec une étude de préfiguration puis le lancement de l’élaboration du plan. La Fédération des Conservatoires d'espaces naturels, en tant qu’animatrice de la stratégie zones humides et du réseau d’acteurs des espaces naturels Rhône & Saône, s’est vu confier cette première étape de cadrage.

Principaux enjeux :

  • Un réel besoin d’harmonisation et de coordination amont-aval des actions.
  • Un échelon « fleuve » à positionner (entre les stratégies régionales et les actions locales).
  • Une coordination multi-échelle indispensable (diffusion et structuration des informations).
  • Une approche intégrée, interdisciplinaire et concertée, à l’échelle du fleuve, qui permettra de mener de front les nombreuses transitions.

 

Objectifs

Cette première étape de travail devra permettre de préparer l’élaboration d’un plan de gestion des EEE en :

  • mettant à disposition toutes les ressources disponibles (données, cartographies, inventaires…),
  • facilitant la mise en réseau des acteurs et mettre en place une gouvernance adaptée à l’échelle de l’axe Rhône sur cette thématique, 
  • définissant les démarches nécessaires et connaissances à acquérir pour la construction du plan de gestion.

Périmètre

Echelle géographique

Le futur plan de gestion EEE a pour ambition de prendre en compte tout le lit majeur du Rhône (périmètre du plan Rhône) ainsi que de faire de la veille sur les EEE présentes sur les affluents. Les affluents seront concernés en tant zones de sources de potentielles nouvelles espèces exotiques ou de milieux à risque d’infestation en provenance du Rhône. La Saône, qui fait l’objet d’une étude similaire menée par l’EPTB Saône & Doubs, sera intégrée aux réflexions afin d’articuler les deux démarches.

Milieux concernés

Le Rhône et ses annexes fluviales (comme les lônes) ; ainsi que les zones humides.

Taxons pris en compte

  • Faune : espèces réalisant tout ou partie de leur cycle biologique dans les milieux aquatiques ou rivulaires et les zones humides.
  • Flore : plantes aquatiques et semi-aquatiques, arbres ou arbustes et quelques herbacées géantes vivaces au niveau des cours d’eau, herbacées le long des rivières.
  • Pathogénies : prises en compte prioritairement dans la gestion des ripisylves pour éviter de propager involontairement les microorganismes responsables et pour préserver les sujets sains et résistants.

Feuille de route de la phase de préfiguration

Les étapes à conduire en 2022-2023 sont les suivantes :

  • État des lieux des connaissances, des stratégies et des pratiques sur le Rhône
  • État des lieux des enjeux
  • Cartographie du niveau d’invasion et des secteurs à enjeux
  • Identification des attentes et des besoins des partenaires et des gestionnaires
  • Recommandations pour élaborer le plan de gestion et propositions de gouvernance